Le Judier enfin installé à Hong Kong : une nouvelle vie à quelques kilomètres

Aussitôt sortis de quarantaine, nous avons pris possession de nos appartements. Quasi-impossible de trouver des logements meublés et équipés à Hong Kong, donc nous avons rencontré Franzen via Airbnb. Hongkongais expatrié à Singapour, Franzen ne va pas pouvoir revenir à Tseung Kwan O de si tôt à cause des mesures de quarantaine et de la fermeture des frontières. Il est donc bien content d’avoir trouvé à sous-louer son appartement à 5 minutes d’ascenseur et 2 minutes de vélo du campus de Tseung Kwan O du Lycée Français International de Hong Kong. De plus, il est importateur de café (autant dire que nous en profitons pleinement) !

Nouvelle vue de notre balcon. Le bâtiment blanc est le lycée international : vraiment en face !

L’appartement se situe au 32ème étage d’une tour de 55 étages, elle-même posée sur un centre commercial de plusieurs étages. Le tout, dans une petite résidence… qui, comme le dirait un collègue de Julie, contient pas moins que la population de Clermont ! Pas besoin de passer par dehors pour aller au métro : descendre jusqu’au L1 avec l’ascenseur de l’immeuble, traverser la route via la passerelle qui relie le centre commercial « Park Central » au metro mall « Pop corn ». On peut même aller jusqu’à Décathlon (pourtant à deux pâtés de maison — autant dire, deux Clermont — plus loin) sans prendre la pluie en traversant ces deux centres commerciaux puis en empruntant une longue passerelle couvert au dessus des routes (le mode de déplacement typique des piétons de Hong Kong : les passerelles du premier étage). C’est là que nous avons fait l’acquisition de nos vélo mais aussi de raquettes de tennis.

En effet, notre résidence dispose d’un terrain de tennis que nous pouvons réserver. Il y a aussi une salle de musculation, deux salles de Mah-jong, un spa, une piscine couverte et une piscine en extérieure (fermée actuellement en raison du COVID) et bien d’autres équipements qui font rêver. L’école est très bien équipée elle aussi, avec sa piscine, son gymnase et son auditorium qui a été recyclé en deuxième cantine à cause des mesures de distanciation sociale. Les magasins ne manquent pas, ni même les randonnées au milieu de toute cette verdure !

Le quartier est flambant neuf et très agréablement aménagé, notamment avec un bord de mer entièrement piéton et éloigné des voitures, ainsi qu’une piste cyclable qui mène loin au coeur des collines avoisinantes. Avec de nombreux petits restaurants et bars en tout genre, nous avons de quoi y passer de nombreuses fin de journée 🙂

Après environ un mois de cours en ligne, les cours reprennent enfin en présentiel, où nous sommes obligés d’adopter une pédagogie de plot à cause des mesures sanitaires. Les tables sont bien espacées les unes des autres, les élèves sont masqués, nous désinfectons les ordis et les feutres du tableau et il n’est pas question de prêter son stylo à son voisin… Vivement la fin de cette mascarade pour que les travaux en groupes puissent reprendre et que l’enseignement puisse se faire dans de bonnes conditions. On aura beau dire, la pédagogie de plot demeure bien meilleure que la pédagogie à distance.

Julie aussi travaille parfois comme une véritable élève.

Quoi qu’il en soit, nous sommes bien installés et parés pour une année active tant en travail qu’en balades !

Le Judier en plein travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*